Message COVID-19

Attention, le Cabinet Vétérinaire a déménage à 5 min à pied : au 19, rue de la Part Dieu, Lyon 3.

Les horaires et le numéro de téléphone restent les mêmes 🙂

Les chaleurs chez les chiennes

Les « chaleurs » chez la chienne désignent la période d’activité sexuelle pendant laquelle a lieu l’ovulation et ou l’accouplement est possible. Chez nos amis les chiens, l’activité sexuelle n’est pas saisonnière, les chaleurs peuvent donc avoir lieu toute l’année  et apparaissent en général tous les 6 mois (avec une variation selon la race, la taille de la chienne). L’importance réside dans la régularité du cycle.

De plus, contrairement à la femme, les chiennes sont cyclées toute leur vie, la ménopause n’existant pas dans le monde canin. Cependant, la fertilité a tendance  diminuer à partir de 7/8 ans.

Particularités et phases de « chaleurs »

On note un changement de comportement chez les chiens et chiennes pendant la période de chaleurs, qui est variable selon les individus. Les chiennes peuvent être câlines et collantes, ou au contraire d’un tempérament plus agressif. Le comportement peut être différent avec les autres femelles, qui en général ne sont pas bien acceptées, ou avec le mâle que la femelle en chaleur à tendance à rechercher (surtout pendant la phase d’œstrus).

Les chaleurs sont d’environ 3 semaines et se décomposent en 2 phases :

La phase Pro-Œstrus : C’est le début des chaleurs. Cette phase dure en moyenne 9 jours, pendant lesquels la femelle n’accepte pas l’accouplement. Elle se caractérise par un gonflement de la vulve et des pertes de sang.

La phase Œstrus : Période de vraies « chaleurs » pendant laquelle intervient l’ovulation. Cette phase dure aussi en moyenne 9 jours et la femelle accepte enfin le mâle. Il est important de connaître le cycle de la chienne pour la mettre en compagnie du mal, ou non, selon son désir d’accouplement.

Eviter les chaleurs

Il existe 2 méthodes qui agissent sur le cycle des chaleurs.

La première méthode est la seule qui permet de se débarrasser complètement de ce cycle : La stérilisation. Le vétérinaire procède à une ablation des ovaires (avec ou sans l’utérus), cette opération peut se faire à tout âge (le plus tôt sera le mieux afin de limiter les risques de pathologies). Il est prouvé que la stérilisation précoce (avant 2 ans) diminue de façon significative le risque de tumeur mammaire.

L’autre méthode permet de repousser les chaleurs grâce à un traitement à base d’hormones (comprimés ou injections). Cependant la répétition de ces traitements n’est pas conseillée pour la santé de votre chienne. Les effets secondaires de pilules sont avérés et les deux traitements favorisent les risques d’infection ou de tumeur.

Pour toutes questions, adressez vous à notre clinique vétérinaire située à Lyon.

Membre du réseau Réseau Cap Douleur